• Accueil
  • Soins de santé par statut de séjour
  • Victimes de la traite des êtres humains
  • Victimes de la traite des êtres humains

    Medimmigrant vzw - Victimes de la traite des êtres humains Les victimes de la traite des êtres humains ('transport et hébergement sous la contrainte de personnes dans le but de les exploiter’) et du trafic d’êtres humains (‘trafic d’êtres humains entre différents pays’) ont souvent besoin d’une aide humanitaire.
    Elles peuvent être accompagnées dans un centre d’accueil spécialisé.

    Au cours de la procédure visant à obtenir le statut de victime de la traite des êtres humains, la personne concernée a droit à une aide sociale du CPAS de son lieu de séjour effectif. Cela signifie qu’elle peut au cours de cette période bénéficier de l’équivalent d’un revenu d’intégration. Si la personne préfère séjourner au cours de la procédure dans un centre d’accueil spécialisé, ce centre est habilité à assurer l’aide et l’accueil. Il gère alors l’aide financière que la personne touche du CPAS.

    Une personne qui entre en ligne de compte pour la procédure de Victime de la Traite des Êtres Humains ne peut pas s’affilier à une assurance maladie sur base de son document de séjour (Attestation d’Immatriculation). Disposant d’une carte A.I., la victime de la traite des êtres humains a par contre droit à un permis de travail C, qui lui permet de s’affilier à une assurance-maladie sur base de son emploi.